Droit de la famille

Droit de la famille à Antony

Droit de la famille

En cette matière, plus encore que dans toute autre, la mission de l’avocat est triple :
Qu’il s’agisse de régler les diverses conséquences d’une séparation (divorce, rupture de PACS ou de concubinage), d’un décès, d’une procédure relative à la filiation ou à l’état des personnes (changements de noms ou de prénoms) dans un cadre conflictuel ou amiable, l’avocat intervient s’il est en présence de deux parties, afin de concilier -si c’est possible-, et ensuite, pour conseiller et défendre.

Droit de la famille à Antony divorce, garde enfant

Et même si son assistance n’est pas toujours obligatoire (sauf en matière de divorce notamment), elle peut s’avérer très utile, voire indispensable, notamment eu égard à l’enjeu des procédures d’ordre familial ou patrimonial car, compte tenu des délais de traitement des procédures d’appel, une décision défavorable, même provisoire peut s’éterniser dans le temps et influer considérablement sur les relations au sein de la famille. Autant présenter le mieux possible ses arguments, dès la première instance.
Or, lorsque les procédures sont orales, la qualité de présentation des arguments, la préparation du dossier et des pièces justificatives, le choix même de la stratégie sont déterminants ; à cet égard, l’assistance d’un avocat expérimenté et réactif est précieuse.
Ainsi, l’urgence de traitement judiciaire de situations de séparation, en particulier lorsqu’une garde d’enfants pose difficultés, impose souvent le recours à un avocat.

Maître Alexandra DUMITRESCO est particulièrement attachée au respect de l’intérêt des enfants, de sorte que ses conseils visent toujours à tenter de le préserver au mieux, même dans les situations les plus conflictuelles car au final, l’on est en présence de plus de deux parties. Les parents concernés ne doivent jamais perdre de vue qu’ils ont la responsabilité de préserver la coparentalité, autant qu’il est possible (sauf circonstances particulières), et que le Juge le plus sévère de leurs actes et de leurs décisions durant cette période de crise aigüe que peut-être une séparation, ce sera –certes ultérieurement, mais inévitablement- leur enfant, avec le recul de l’adulte qu’il sera lui-même devenu.

Outre ces questions à forte implication affective, les incidences financières induites par toute évolution de la sphère familiale peuvent être considérables ; elles doivent être appréhendées et traitées rapidement. Dans ce cadre, l’intervention de l’avocat est essentielle tant en ce qu’il s’agit d’être vite informé, et aussi, afin de prendre toutes les précautions utiles.
Bien évidemment, tous ces sujets impliquent une connaissance aigüe du Droit positif (Loi, Doctrine et Jurisprudence) car ils recouvrent beaucoup de matières. Dans ce cadre, s’en remettre aux conseils d’un avocat formé et expérimenté est souvent indispensable.

S’agissant des honoraires, ils sont annoncés et convenus d’avance, sur une base horaire forfaitisée qui tient compte à la fois de la situation des clients, des enjeux et des diligences requises.